From the magazine ZStrR 1/2020 | S. 1-2 The following page is 1

Changements dans l’équipe rédactionnelle

A la fin de l’année 2019, le Prof. Wolfgang Wohlers s’est retiré comme rédacteur de langue allemande de la Revue pénale suisse. Il occupait cette fonction depuis 2008, en tant que successeur du Prof. Andreas Donatsch. Pendant douze ans, il a mené la Revue pénale suisse de main de maître et fourni une contribution décisive au succès de la revue, en collaboration d’abord avec le Prof. Robert Roth, puis avec la Prof. Ursula Cassani.

Fin connaisseur du droit pénal suisse tant matériel que formel, travailleur acharné, Wolfgang Wohlers a mis sa vaste culture juridique au service de notre revue non seulement en sa qualité de rédacteur, mais aussi d’auteur. Depuis plus de vingt ans, il offre à nos lecteurs très régulièrement des articles substantiels qui traitent avec pertinence et précision de questions dogmatiques pointues. Ses contributions analysent des sujets controversés ou innovateurs tant en matière de droit pénal général et spécial (Trunkenheitsfahrten als eigenhändige Delikte, RPS 1998, 95 ; Gehilfenschaft durch « neutrale » Handlungen – Ausschluss strafrechtlicher Verantwortlichkeit bei alltäglichem bzw. berufstypischem Verhalten ?, RPS 1999, 425 ; Geldwäscherei durch die Annahme von Verteidigerhonoraren – Art. 305bis StGB als Gefahr für das Institut der Wahlverteidigung, RPS 2002, 197 ; Schwarzgeld, RPS 2010, 429 (avec Günter Stratenwerth) et, tout récemment, Strafrechtliche Verantwortlichkeit für « smarte » Produkte am Beispiel der Fahrautomatisierung, RPS 2019, 366 (avec Sabine Gless)) qu’en matière de droit procédural (Aktuelle Fragen des Zeugenschutzes – zur Vereinbarkeit der im Strafprozessrecht des Kantons Zürich anwendbaren Zeugenschutznormen mit Art. 6 Abs. 3 lit d EMRK, RPS 2005, 144 ; Die Grenzen von Schutzmassnahmen zugunsten sensibler Zeugen und gefährdeter Personen, RPS 2011, 127 ; Die Pflicht der Verteidigung zur Wahrung der Interessen der beschuldigten Person, RPS 2012, 55 ; Die formelle Unmittelbarkeit der Hauptverhandlung : Notwendigkeit und Grenzen eigener Beweiserhebungen durch Strafgerichte, RPS 2013, 318 ; Das Replikrecht der Verfahrensparteien im Strafverfahren, RPS 2012, 471 ; Die Unmittelbarkeit der Beweiserhebung im Strafprozess, RPS 2014, 424 ; Strafjustiz und Sachverständige. Plädoyer für ein « realistisches » Verständnis des Sachverständigenbeweises, RPS 2018, 431). S’y ajoutent d’innombrables recensions signalant à nos lecteurs des ouvrages remarquables d’universitaires confirmés ou d’éléments de la relève, traitant du droit suisse ou ouvrant l’horizon sur d’autres ordres juridiques.

Le comité de direction, la maison d’édition et les rédactrices actuelles remercient Wolfgang Wohlers pour son engagement sans faille pour la Revue pénale suisse, l’exigence dont il a fait preuve dans son travail rédactionnel et la collaboration agréable et efficace. Ils espèrent pouvoir compter à l’avenir non seulement sur De la revueZStrR 1/2020 | S. 1–2 La page suivante est la 2son appui en qualité de membre du comité de rédaction, mais aussi sur son soutien continu en tant qu’auteur d’articles et de recensions.

La Prof. Sabine Gless succède à Wolfgang Wohlers comme rédactrice de langue allemande. La nouvelle équipe de rédactrices entend œuvrer pour maintenir la qualité de la revue, qui doit continuer à jouer son rôle d’organe permettant l’approfondissement de questions juridiques fondamentales, intéressant les praticiens autant que les académiciens. Elle bénéficiera en cela de l’appui des membres du comité de direction et s’adjoindra en outre des correspondantes et correspondants à l’étranger. Remplaçant les actuels « collaborateurs » de la revue, ces derniers auront pour tâche d’apporter un regard extérieur et de signaler les développements de leur droit présentant un intérêt particulier pour les juristes suisses.

Le rôle principal est celui joué par les auteures et auteurs contribuant par leurs articles et recensions à la qualité de la Revue pénale suisse. A une époque où les publications collectives centrées souvent sur des questions avant tout techniques foisonnent, un forum voué à la discussion approfondie de problèmes juridiques garde tout son sens. Les rédactrices remercient d’ores et déjà les auteures et auteurs qui s’engageront pour le maintien de ce forum en proposant leurs contributions.

Pour le comité de direction :

Melden Sie sich für den ZStrR-Newsletter an und bleiben Sie informiert.